LA DENGUE

800 535 LAB2U

L’été est souvent synonyme de voyages vers les Tropiques, avec leur climat chaud et humide. Il convient alors de se prémunir contre les maladies tropicales comme la dengue, ou de se faire dépister précocement au retour.

 Selon l’OMS, l’incidence mondiale de la dengue a été multipliée par 30 en cinquante ans. On estime que 2,5 milliards de personnes vivent dans des zones à risque et que 50 millions de personnes sont atteintes chaque année. L’urbanisation, les déplacements rapides de personnes et de marchandises et des conditions climatiques favorables sont autant de facteurs ayant contribué à la recrudescence mondiale de la dengue.

Une situation préoccupante car il n’existe pas de traitement spécifique.

 Qu’est-ce que la dengue ?

 La dengue, également appelée ²grippe tropicale², est une affection virale transmise à l’homme par la piqûre de femelles de moustiques infectées, que l’on appelle moustiques vecteurs. La personne piquée infectera à son tour tous les moustiques non infectés qui la piqueront.

Il existe 4 sérotypes (ou variations) distincts du virus : DEN-1, DEN-2, DEN-3 et DEN-4. La guérison entraîne une immunité à vie contre le sérotype à l’origine de l’infection, mais pas contre les autres sérotypes.

Comment se protéger de la dengue ?

 La prévention repose sur le contrôle des moustiques vecteurs et la protection individuelle contre les piqûres de moustiques.

CONTROLE DES MOUSTIQUES VECTEURS

  • Éviter les eaux stagnantes dans les soucoupes des plantes, vases, seaux, arrosoirs, décorations de jardin, gouttières, pneus …
  • Recouvrir d’une moustiquaire les réserves d’eaux comme les piscines, les bidons, ainsi que les bouches d’aération.

PROTECTION CONTRE LES PIQÛRES

  • Porter des vêtements couvrants et amples imprégnés d’insecticide
  • Appliquer des produits répulsifs sur les parties découvertes du corps, y compris le visage, et renouveler fréquemment les applications
  • Dormir sous une moustiquaire imprégnée d’insecticide et avoir des fenêtres équipées de grillages anti-moustiques
  • Utiliser des diffuseurs électriques d’insecticide à l’intérieur et des serpentins fumigènes à l’extérieur

 Quels sont les symptômes de la dengue ?

 On suspecte la dengue en présence d’une forte fièvre (40°C), accompagnée d’au moins deux des symptômes suivants : maux de tête, douleurs orbitaires, musculaires, articulaires, nausées, vomissements, ou éruption cutanée ressemblant à celle de la rougeole. Les symptômes apparaissent à la suite d’une période d’incubation de 4 à 10 jours après la piqûre et perdurent en général 2 à 7 jours.

La dengue sévère est une complication potentiellement mortelle avec des douleurs abdominales sévères, des vomissements persistants, des saignements des gencives, du sang dans les vomissures.

Dans tous les cas, un diagnostic précis et rapide est indispensable, à la fois pour la prise en charge des patients et pour informer les organismes de santé publique.

Que faire en cas de suspicion ?

 Le diagnostic de la dengue est confirmé grâce à une prise de sang. Le laboratoire identifie, dans le sang du malade, la présence du virus (examen virologique) ou de son ADN (technique PCR) pendant les cinq premiers jours de la maladie, ou encore des anticorps spécifiques (sérologie) qui apparaissent seulement cinq jours après le début de la maladie.

 Le traitement repose habituellement sur les analgésiques, l’hydratation et le repos au lit.

La dengue a désormais touché l’Europe. En 2017, Santé Publique France rapporte 269 cas en France, tous importés. Un premier vaccin contre la dengue, Dengvaxia, a été mis au point par le laboratoire Sanofi Pasteur. L’OMS en recommande l’usage uniquement dans les zones géographiques les plus touchées par la maladie. D’autres vaccins sont en cours d’essai à travers le monde.

 

SOURCES

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas poubliée