Détermination du groupe sanguin

1024 670 LAB2U

Vous ne connaissez pas votre groupe sanguin ?

Cette information est essentielle. En effet, si pour une raison ou une autre (accident, intervention chirurgicale, hémorragie, don de sang), vous devez être confronté à une transfusion sanguine, il est nécessaire de s’assurer de la compatibilité des groupes sanguins entre donneur et receveur. C’est également indispensable et demandé en cas de grossesse (voir notre article sur le sujet).

 Nos globules rouges portent à leur surface un très grand nombre d’antigènes de groupes sanguins, et notre appartenance à un groupe donné dépend de la présence ou de l’absence de ces antigènes. Le système principal d’antigènes est le système ABO. La détermination du groupe sanguin ABO consiste donc à rechercher dans notre sang les éventuels anticorps dirigés contre les antigènes que nous ne portons pas à la surface de nos globules rouges; la présence ou l’absence de l’antigène Rhésus Standard (D) détermine par ailleurs le phénotype positif ou négatif.

On interprète ainsi les résultats :

  • Présence d’anticorps anti-B : groupe sanguin A.
  • Présence d’anticorps anti-A : groupe sanguin B.
  • Absence d’anticorps anti-A ou anti-B : groupe sanguin AB.
  • Présence d’anticorps anti-A et anti-B: groupe sanguin O.
  • Présence de l’antigène Rhésus (D), aussi appelé Rh : groupe sanguin Rh+ (positif).
  • Absence de l’antigène Rh : groupe Rh- (négatif).

Les groupes sanguins sont héréditaires et demeurent les mêmes tout au long de notre vie. Compte tenu de l’immaturité du système, on peut déterminer un groupe sanguin chez le nourrisson mais il ne pourra être établi avec certitude qu’à partir de l’âge de 6 mois.

 Fréquence des groupes sanguins dans la population française

Groupe sanguin Fréquence
A+ 38,2 %
0+ 36,5 %
B+ 7,7 %
A- 6,8 %
O- 6,5 %
AB+ 2,5 %
B- 1,4 %
AB- 0,4 %

 Source : Institut National de la Transfusion Sanguine

Un groupe sanguin est dit rare si moins d’un sujet sur 250 lui est compatible dans la population générale. À titre d’exemple, il existe de très rares sujets qui ne sont ni A, ni B, ni AB, ni O : leur groupe sanguin, appelé « Bombay », a une fréquence d’un sur un million dans la population européenne. Aujourd’hui, le Centre National de Référence pour les Groupes Sanguins (CNRGS) assure le suivi et la sécurité transfusionnelle de près de 15 000 personnes présentant un groupe rare, qu’il s’agisse de donneurs ou de patients.

Conditions de détermination d’un groupe sanguin 

Vous pouvez effectuer cet examen sur prescription de votre médecin ou de votre propre initiative. Cet examen n’est pas systématiquement remboursé : la détermination du groupe sanguin n’est prise en charge par la Sécurité Sociale que pour les femmes enceintes et les patients dans un contexte transfusionnel avéré. Dans les autres cas (pratique d’un sport, voyage à l’étranger…), cet examen n’est pas remboursé. La détermination du groupe sanguin se fait grâce à un prélèvement sanguin. Deux tubes peuvent être prélevés, dont un contiendra un anticoagulant. Il n’est pas indispensable d’être à jeun.

Auparavant, deux échantillons sanguins prélevés indépendamment, par deux infirmiers(ères) différent(e)s à des moments différents, étaient requis pour la détermination du groupe sanguin.

 L’arrêté du 15 mai 2018 a modifié les règles.

  • Votre identité est scrupuleusement contrôlée à partir d’un document officiel d’identité avec photo, même en cas de prélèvement à votre domicile
  • Un seul échantillon suffit désormais pour déterminer le groupe sanguin.

Cette détermination « simple » n’est cependant pas applicable dans les 2 cas suivants, pour lesquels une double détermination reste requise :

  • Si le patient se trouve dans un « contexte transfusionnel avéré » : on parle ici d’acte chirurgical avec risque de saignement ou de 1ère transfusion dans un contexte d’urgence.
  • Si votre médecin requiert l’établissement d’une carte de groupe sanguin. Dans ce cas, il devra établir 2 ordonnances (une pour chaque prélèvement sanguin), en mentionnant explicitement que la finalité de ces prélèvements est d’établir une carte de groupe sanguin.

Sources

Institut National de la Transfusion Sanguine : https://www.ints.fr/

 AMELI : https://www.ameli.fr/hauts-de-seine/medecin/actualites/groupe-sanguin-le-point-sur-les-nouvelles-regles-de-determination

Merci au docteur Léna LE FLEM pour sa relecture attentive et ses clarifications quant au décret du 15 mai 2018.

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas poubliée