DIABETE GESTATIONNEL

1024 588 LAB2U

Qu’est-ce que le diabète gestationnel ? C’est une forme de diabète, c’est à dire une augmentation du taux de sucre dans le sang, qui survient pendant la grossesse. Il touche environ 7% des femmes enceintes et disparaît le plus souvent après l’accouchement.

D’où vient le diabète gestationnel ?

Le diabète gestationnel est une intolérance aux glucides, c’est à dire un trouble de la régulation du glucose (glycémie) entraînant un excès de sucre dans le sang ou hyperglycémie chronique. Dans la grande majorité des cas, le pancréas, qui produit l’insuline, s’adapte à la grossesse et augmente sa sécrétion d’insuline au fil des mois, maintenant ainsi un taux de glycémie normal. Chez la femme souffrant de diabète gestationnel, cependant, l’adaptation du pancréas est insuffisante et la sécrétion d’insuline n’augmente pas suffisamment, d’où l’apparition d’une hyperglycémie de sévérité variable.

Quels sont les symptômes ?

 Le diabète gestationnel peut être asymptomatique (sans symptômes) ou présenter des symptômes similaires à ceux des autres types de diabète : soif intense, mictions (urines) fréquentes et abondantes, fatigue importante, … (voir notre article sur le diabète https://www.lab2u.fr/diabete-et-taux-de-glycemie)

Dans quels cas doit-on faire un dépistage ?

 Le dépistage du diabète gestationnel est recommandé chez les patientes présentant des facteurs de risque tels que :

  • surpoids avant la grossesse (IMC > 25 kg/m2)
  • âge supérieur à 35 ans
  • antécédents familiaux de diabète au premier degré (parents et fratrie)
  • antécédents de macrosomiefœtale (bébé de plus de 4 kg à la naissance)
  • antécédents de diabète gestationnel lors d’une précédente grossesse.

Certaines maternités préfèrent mettre en place un dépistage systématique.

Quels sont les risques du diabète gestationnel ?

Pour l’enfant

  • Macrosomie (poids à la naissance supérieur à 4kg). Le glucose en excès dans le sang maternel est transmis au fœ Cette réserve calorique en excédent est stockée dans les organes de l’enfant, ce qui accroît son poids et accélère sa croissance. La macrosomie peut entraîner un accouchement difficile.
  • détresse respiratoire
  • hypoglycémie néonatale
  • risque de développer plus tard un diabète de type 2

Pour la mère

  • Pré-éclampsie: La complication la plus grave est la survenue d’une pré-éclampsie (ou toxémie gravidique) pouvant associer prise de poids, œdèmes et hypertension artérielle
  • accouchement prématuré
  • accouchement par césarienne

Quelles sont les modalités de dépistage ?

  • Au 1er trimestre

Prise de sang avec dosage de la glycémie après être restée à jeun pendant 10 à 12h.

Le résultat est normal si la glycémie est inférieure à 5.1 mmol/L (0.92 g/L).

  • Au 2ème trimestre – entre 24 et 28 semaines d’aménorrhées

On a recours à un test d’hyperglycémie provoquée par voie orale (HGPO).

Ce test nécessite d’être à jeun depuis 10 à 12h et se déroule de la manière suivante :

  • 1ère prise de sang à jeun
  • Puis ingestion de 75g de sucre
  • 2èmeprise de sang 1 heure après la prise de sucre
  • 3èmeprise de sang 2 heures après la prise de sucre

Le taux de glycémie (taux de sucre dans le sang) est mesuré lors de chaque prise de sang.

Les valeurs normales sont :

  • Glycémie à jeun : 1 mmol/L (0.92 g/L)
  • Glycémie à 1h : 10 mmol/L (1.80 g/L)
  • Glycémie à 2h : 5 mmol/L (1.53g/L)

 Si l’une de ces 3 valeurs est anormale, le diagnostic de diabète gestationnel est posé.

Comment le diabète gestationnel est-il pris en charge ?

Pendant la grossesse

  • Régime alimentaire indispensable afin de contrôler le taux de glycémie
  • Surveillance quotidienne du taux de glycémie à la maison avec un dispositif adapté (auto-surveillance) pour vérifier l’efficacité du régime
  • Pratique d’une activité physique conseillée (sauf contre-indication) : environ 30 min, 3 à 5 fois par semaine

Si malgré ces mesures, le taux de glycémie reste au-dessus de la valeur normale, le médecin prescrit un traitement par insuline.

Lors de l’accouchement

Dans la majorité des cas, si le diabète est équilibré, l’accouchement se passe normalement. S’il est mal équilibré, l’accouchement peut être provoqué avant terme. Si le poids du bébé est important, un accouchement par césarienne est alors proposé.

Après l’accouchement

Les femmes ayant fait un diabète gestationnel ont un risque multiplié par 7 de développer un diabète de type II avec le temps. Il faut donc vérifier la normalisation du taux de glycémie après l’accouchement, puis faire un suivi tous les 1 à 3 ans. Il est fortement conseillé de conserver une alimentation équilibrée et une activité physique régulière.

 

SOURCES

Diabete.fr : https://www.diabete.fr/comprendre/diabete-gestationnel/pour-tout-comprendre-sur-le-diabete-gestationnel

Fédération des diabétiques : https://www.federationdesdiabetiques.org/information/diabete-gestationnel

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas poubliée