TSH ET THYROÏDE

1024 683 LAB2U

Vous êtes épuisé(e), vous prenez du poids sans raison, vous perdez vos cheveux, vous avez constamment froid ? Vous avez un rythme cardiaque rapide, vous perdez du poids malgré un appétit féroce, vous transpirez abondamment, votre transit est accéléré ? Ces symptômes sont probablement ceux d’un dérèglement de la thyroïde. Une hypothyroïdie dans le premier cas et une hyperthyroïdie dans le second.
Une prise de sang pour vérifier votre taux de TSH s’impose …

Hypothyroïdie ou hyperthyroïdie ?

 La thyroïde est une petite glande en forme de papillon situé à la base du cou, sous la pomme d’Adam. Son rôle est de réguler le métabolisme des cellules de notre corps. Elle détermine le rythme auquel sont utilisés les lipides, les protéines et les hydrates de carbone (sucres), qui sont nos carburants.

Les 2 principales hormones sécrétées par la thyroïde sont la T3 (triiodothyronine) et la T4 (tétra-iodothyronine ou thyroxine). Toutes deux comprennent le terme « iodo », car l’iode est l’un de leurs composants, indispensable à leur production.

Il arrive que la glande thyroïde s’emballe et produise trop d’hormones : c’est l’hyperthyroïdie. Inversement, la glande thyroïde peut se mettre au ralenti : c’est l’hypothyroïdie.

Causes de l’hypothyroïdie :

  • Thyroïdite de Hashimoto, maladie auto-immune qui provoque la destruction de la glande thyroïde par le système immunitaire, chez des personnes prédisposées, probablement suite à un stress ou une infection virale.
  • Une chirurgie de la glande thyroïde, en raison d’un nodule, d’une tumeur ou d’un cancer, chirurgie qui engendre une hypothyroïdie permanente dans environ 80 % des cas.
  • Une radiothérapie dans la région du cou, cause d’une hypothyroïdie passagère dans environ 50 % des cas, et d’une hypothyroïdie permanente dans environ 25 % des cas.
  • Une thyroïdite post-partum, qui entraîne, chez 8 à 10 % des femmes, une inflammation de la thyroïde, quelques semaines à quelques mois après l’accouchement. Dans 40 % des cas, cette thyroïdite entraîne une hypothyroïdie.
  • Une carence en iode, qui est assez rare dans nos pays industrialisés depuis qu’on ajoute de l’iode au sel de table. La carence en iode demeure cependant la 1ère cause d’hypothyroïdie dans le monde.

Causes de l’hyperthyroïdie :

  • Maladie de Basedow (ou de Graves), de loin la cause la plus fréquente d’hyperthyroïdie (environ 90 % des cas). Il s’agit d’une maladie auto-immune, c’est à dire que des anticorps stimulent excessivement la thyroïde, qui produit alors davantage d’hormones.
  • Nodules thyroïdiens toxiques, petites masses qui se forment dans la glande thyroïde.
  • Thyroïdite, ou inflammation de la thyroïde, qui cause un excès d’hormones thyroïdiennes dans le sang.

Comment mesurer la TSH ?

Les hormones produites par la thyroïde sont sous le contrôle d’autres glandes, situées dans le cerveau : l’hypothalamus et l’hypophyse. L’hypothalamus commande à l’hypophyse de produire l’hormone TSH (Thyroid Stimulating Hormone). À son tour, la TSH stimule la thyroïde pour qu’elle produise les hormones thyroïdiennes.

Le dosage de la TSH est donc le meilleur indicateur pour diagnostiquer une maladie thyroïdienne ou surveiller l’efficacité d’un traitement.

Votre médecin va donc vous prescrire une prise de sang qu’il est conseillé de faire le matin, en évitant le stress, pour obtenir les résultats les plus significatifs. Vous devrez être à jeun et signaler si vous êtes sous traitement. En effet, certains médicaments peuvent modifier les concentrations de TSH dans le sang.

Comment interpréter les résultats ?

 La TSH s’exprime en millième d’unité internationale par litre de sang (mUI/L). Elle est considérée comme normale chez les hommes, les femmes et les enfants, lorsqu’elle se situe entre 0.15 et 4.9 µU/ml.

Valeurs indicatives (varient selon l’âge, le sexe et la génétique)

  • TSH > 5 mUI/L = hypothyroïdie: le taux de TSH est élevé, car l’hypophyse réagit au manque d’hormones thyroïdiennes en sécrétant davantage de TSH, qui va stimuler à son tour la thyroïde pour qu’elle produise plus d’hormones.
  • TSH < 0.5mUI/L = hyperthyroïdie: le taux de TSH est bas parce que l’hypophyse perçoit l’excès d’hormones thyroïdiennes dans le sang et cesse de stimuler la glande thyroïde.

Le taux de TSH est souvent anormal dès le début d’un problème thyroïdien. Cependant seul votre médecin pourra savoir si les résultats de votre dosage de TSH sont suffisants pour établir un diagnostic ou s’il doit être complété par d’autres examens en vue d’un éventuel traitement.

 

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas poubliée