LES TRIGLYCERIDES

1024 657 LAB2U

Le bilan lipidique est un examen qui devrait être effectué systématiquement tous les 5 ans chez l’adulte. En vous prescrivant cet examen, votre médecin cherche à déterminer votre risque de développer une maladie cardiovasculaire. Le bilan lipidique est un examen sanguin qui mesure les composés lipidiques du sang : le cholestérol* et les triglycérides.

* https://www.lab2u.fr/coeur-et-cholesterol

 Que sont les triglycérides ?

Les triglycérides sont des lipides essentiels à l’organisme qui permettent le stockage des acides gras au niveau des tissus adipeux. Ils proviennent essentiellement de la transformation des sucres et de l’alcool par le foie. Ils peuvent également être formés dans l’intestin à partir des molécules lipidiques contenues dans l’alimentation. En fonction des besoins de l’organisme, les triglycérides libèrent des acides gras qui sont utilisés par les organes comme source d’énergie.

Comment mesure-t-on le taux de triglycérides ?

Le taux de triglycérides est mesuré grâce à une prise de sang. Le prélèvement doit être effectué à jeun, c’est à dire sans avoir ni mangé ni bu (excepté de l’eau) pendant les 12 heures qui précèdent. Avant la prise de sang, il faut également éviter de fumer, ne pas avoir d’activité physique intense et ne pas prendre certains médicaments qui pourraient affecter le résultat de l’analyse. En cas de doute, demandez conseil à un professionnel de santé.

Le taux de triglycérides sanguins considérée comme normal est inférieur à 1,5 g/l, soit 1,7 mmol/L. Au-dessus de ce taux, on parle d’hypertriglycéridémie.

Quels sont les facteurs de risque d’hypertriglycéridémie ?

 Plusieurs facteurs sont susceptibles de faire augmenter le taux de triglycérides sanguins :

  • l’âge
  • la surcharge pondérale
  • les mauvaises habitudes alimentaires (consommation excessive de graisses et de sucre)
  • l’abus d’alcool
  • le tabagisme
  • la sédentarité
  • les troubles métaboliques (diabète, surpoids et obésité)
  • la prise de certains médicaments tels que les contraceptifs oraux, les corticoïdes, …
  • le vieillissement de l’organisme.

Certaines formes d’hypertriglycéridémie peuvent être dues à des anomalies génétiques héréditaires. Ce sont des hypertriglycéridémies primaires. Dans les autres cas, on parle d’hypertriglycéridémies secondaires.

Quels sont les risques liés à un taux de triglycérides élevé ?

Il n’est pas inhabituel d’avoir un taux de triglycérides élevé sans avoir un taux de cholestérol élevé. Si le taux de triglycérides est supérieur à 5 g/L, on parle d’hypertriglycéridémie majeure, qui est un facteur de risque important de pancréatite aiguë (inflammation du pancréas). En l’absence d’un traitement adéquat, le taux de triglycérides peut continuer à augmenter et atteindre 10 g/L. Ce seuil critique constitue une urgence médicale.

Par ailleurs, une hypertriglycéridémie associée à une hypercholestérolémie (excès de cholestérol), est synonyme d’augmentation du risque de maladies cardiovasculaires. En effet, l’excès de lipides dans le sang contribue à durcir et à épaissir la paroi des artères du cœur, qui s’adapte de plus en plus difficilement à l’effort physique. Des caillots de sang peuvent se former et boucher complètement une artère, provoquant alors un accident vasculaire cérébral (AVC) ou un infarctus (crise cardiaque).

Quel est le traitement de l’hypertriglycéridémie ?

Votre médecin peut vous prescrire différents traitements selon l’importance de votre hypertriglycéridémie et si elle est associée ou non à une hypercholestérolémie : statines, oméga 3, … Parallèlement, il faut adopter une hygiène de vie saine avec une alimentation équilibrée et pratiquer d’une activité physique régulière.

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas poubliée