LAB2U SOUTIENT LE DON DU SANG

1024 660 LAB2U

 Le 14 juin avait lieu la journée mondiale des donneurs de sang ou du Don de sang, lancée par l’OMS en 2004.

Cette manifestation a pour objectif de remercier les donneurs volontaires et de sensibiliser l’opinion à la nécessité de faire des dons de sang réguliers afin d’assurer qualité, sécurité et disponibilité du sang et des produits sanguins aux patients qui en ont besoin.

 Les transfusions de sang et de produits sanguins sauvent chaque année des millions de vies, parmi lesquelles : des femmes souffrant d’hémorragies liées à la grossesse et à l’accouchement, des enfants souffrant d’anémie sévère, des victimes de traumatismes et d’accidents, des patients souffrant de troubles du sang ou de la moelle osseuse, de troubles de l’hémoglobine ou encore d’affections entraînant une déficience immunitaire.

Cependant, sur les 112,5 millions de dons de sang collectés chaque année dans le monde, près de 50% le sont dans des pays à revenu élevé, dans lesquels vit 19% de la population mondiale. Ainsi, beaucoup de patients n’ont pas accès en temps voulu à un sang sécurisé. Un approvisionnement suffisant et sécurisé en sang devrait faire partie intégrante de la politique nationale de santé de chaque pays, avec un système d’hémovigilance chargé de suivre et d’améliorer la sécurité du processus transfusionnel (recommandation de l’OMS).

 Comment pouvez-vous aider à sauver des vies ?

Votre contribution peut prendre différentes formes : vous pouvez devenir donneur régulier, vous engager bénévolement auprès des services de transfusion sanguine pour assurer l’accueil des donneurs, aider à organiser des collectes de sang.

Quelles sont les conditions à remplir pour donner votre sang ?

Vous pouvez donner votre sang si vous êtes en bonne santé au moment du don. Par exemple, vous ne pouvez pas faire de don quand vous avez un rhume, une grippe, un mal de gorge, un bouton de fièvre, etc. Il vous faut également remplir certaines conditions de base :

  • avoir entre 18 et 70 ans (après 60 ans, le don est nécessairement soumis à l’autorisation du médecin responsable du prélèvement)
  • peser au moins 50 kgs
  • avoir un taux d’hémoglobine d’au moins 12,0 g/dl pour les femmes et d’au moins 13,0 g/dl pour les hommes (test effectué sur place)
  • ne pas s’être fait faire un tatouage ou un piercing dans les 6 mois précédents
  • ne pas avoir subi une intervention dentaire majeure dans le mois précédent
  • ne pas être enceinte.

Par ailleurs, vous ne devez pas donner votre sang si :

  • vous avez eu des rapports sexuels “à risque“ au cours des 12 derniers mois
  • vous avez été dépisté positif au VIH
  • vous êtes consommateurs de drogues récréatives injectables.

Comment se passe un don de sang ?

Une pièce d’identité vous est demandée lors de votre inscription administrative. Vous devez remplir un formulaire et répondre aux questions du médecin lors de l’examen médical.

Avant le prélèvement, vous pouvez manger en évitant l’absorption de graisses et de boissons alcoolisées.

Pendant le prélèvement, qui dure entre 8 et 10 minutes, de 420 à 480 ml de sang vont vous être prélevés selon votre poids.

Après le prélèvement, vous devez observer un temps de repos, sous surveillance médicale, et une collation vous est proposée.

Au total, le don de sang prend donc environ 1 heure.

Vous devez respecter un délai d’au moins 8 semaines entre 2 dons de sang. Si vous êtes une femme, vous pouvez donner votre sang maximum 4 fois par an et si vous êtes un homme, 6 fois par an.

Comment les dons de sang sont-ils sécurisés ?

L’OMS recommande un dépistage systématique des infections avant utilisation des dons de sang. Il devrait être obligatoire pour le VIH (1), les hépatites B et C (2) et la syphilis.

Dans les pays à revenu élevé, les procédures de contrôle sont appliquées pour 99,6% des dons de sang. Ce chiffre passe à 97% dans les pays à revenu intermédiaire supérieur, à 81% dans les pays à revenu intermédiaire inférieur et à 66% dans les pays à revenu faible, notamment à cause d’un approvisionnement irrégulier en tests de dépistage.

Ainsi, chaque année dans le monde, 6 millions de recherches d’infections qui auraient dû l’être ne sont pas pratiquées. Les patients sont alors exposés à des risques de réactions transfusionnelles indésirables et à des infections à transmission transfusionnelle. Le sang contaminé par le VIH continue d’être à l’origine d’environ 5 % des infections à VIH en Afrique…

Quels sont les produits sanguins issus des dons de sang ?

Le sang prélevé, recueilli dans un anticoagulant, peut être :

  • stocké et transfusé en l’état à un patient. C’est ce que l’on appelle une “transfusion de sang total“.
  • fractionné en différents constituants : concentrés de globules rouges, concentrés de plaquettes, plasma et cryoprécipité.

Ce fractionnement permet de répondre aux besoins de plusieurs patients. En effet, 10 000 dons de sang sont nécessaires par jour en France, afin de soigner un million de malades par an.

4 organisations internationales ont parrainé la Journée mondiale du don de sang : l’Organisation mondiale de la Santé, la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, la Fédération internationale des organisations de donneurs de sang et la Société internationale de transfusion sanguine.

(1) https://www.lab2u.fr/sida-et-depistage-du-vih/
(2) https://www.lab2u.fr/depistage-des-hepatites/

 

SOURCES

OMS : https://www.who.int/fr/campaigns/world-blood-donor-day/2019

JOURNÉE MONDIALE : https://www.journee-mondiale.com/39/journee-mondiale-des-donneurs-de-sang.htm

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas poubliée