NUMERATION FORMULE SANGUINE (NFS)

960 480 LAB2U

La plupart du temps, pour un bilan de contrôle, le médecin vous prescrit une analyse de sang, la NFS. De quoi s’agit-il ? La Numération Formule Sanguine – ou hémogramme – est un examen complet du sang qui permet à la fois d’estimer votre état de santé général, et de dépister, diagnostiquer ou surveiller divers troubles, comme l’anémie et les infections.

  La NFS permet d’analyser quantitativement et qualitativement les composants cellulaires du sang comme les globules rouges, les globules blancs ou les plaquettes. Les globules rouges transportent l’oxygène grâce à l’hémoglobine. Les globules blancs protègent l’organisme contre les infections causées par les microorganismes étrangers comme les bactéries, les champignons et les virus. Quant aux plaquettes, elles jouent un rôle essentiel dans la coagulation puisqu’elles comblent les brèches provoquées par des coupures ou des plaies.

De nombreuses situations pathologiques se traduisent par l’augmentations ou la diminution des différentes populations de cellules sanguines. Certaines d’entre elles peuvent nécessiter un traitement, tandis que d’autres se résoudront de façon spontanée.

La NFS est obtenue grâce à une prise de sang, pour laquelle il n’est pas nécessaire d’être à jeun. Les valeurs de référence de la NFS dépendent de nombreux facteurs : âge du patient, sexe, grossesse, méthode de test, etc … C’est pourquoi le laboratoire d’analyses doit mentionner les valeurs de référence dans le bilan sanguin, qui doit être impérativement interprété par votre médecin.

La NFS permet de déterminer :

Le nombre de globules blancs (leucocytes) par volume de sang.  Il y en a 5 types différents, avec des fonctions spécifiques. Les mononucléaires comme les lymphocytes et les monocytes et les polynucléaires neutrophiles, éosinophiles et basophiles. Leurs valeurs varient du jour au lendemain en fonction de ce qui se passe dans le corps. Des augmentations significatives de certains types de globules blancs sont associées à des pathologiques temporaires, aiguës ou chroniques, comme une infection, une inflammation, un cancer ou une leucémie. A l’inverse, une diminution peut être due à des médicaments, à certaines maladies auto-immunes, à une maladie du foie, ou à un excès de consommation d’alcool.

A titre indicatif, les valeurs normales sont comprises entre 4 000 et 10 000 globules blanc/mm3.

Le nombre de globules rouges (érythrocytes ou hématies) par volume de sang. Il diminue en cas d’anémie et augmente en cas de pertes liquidiennes (diarrhée, brûlures déshydratation). A titre indicatif, les valeurs normales sont comprises entre 4,5 et 5,5 millions/mm3.

Le taux d’hémoglobine, qui correspond à la quantité des protéines assurant le transport d’oxygène dans le sang. A titre indicatif, le taux d’hémoglobine est compris entre 14 et 18 g/100 ml chez l’homme et entre 12 et 16 g/100 ml chez la femme.

Le taux d’hématocrite, qui mesure le volume occupé par les globules rouges dans le sang. A titre indicatif, le taux d’hématocrite ’hématocrite est compris entre 40 et 52 % chez l’homme et entre 37 et 46 % chez la femme.

Le volume globulaire moyen (VGM), qui indique le volume moyen de vos globules rouges. Le VGM est élevé lorsque vos globules rouges sont plus grands (macrocytaires) que la normale, par exemple en cas de carence en vitamine B12 ou en acide folique, maladie du foie, hypothyroïdie, grossesse ou excès de consommation d’alcool. Lorsque le VGM est diminué, vos globules rouges sont plus petits que la normale (microcytaires), comme par exemple en cas de carence en fer ou de maladies inflammatoires chroniques.

La teneur corpusculaire moyenne en hémoglobine (TCMH), qui est la quantité d’hémoglobine dans vos globules rouges. Les globules rouges macrocytaires ont tendance à donner des valeurs plus élevées de TCMH.

La concentration corpusculaire moyenne en hémoglobine (CCMH), qui correspond à la concentration en hémoglobine dans les globules rouges. La diminution de la CCMH (hypochromie) est observée dans l’anémie.

L’indice de distribution des globules rouges (IDR), qui montre la variation de la taille de vos globules rouges. L’augmentation de l’IDR indique la présence d’une population mixte de globules rouges, les globules rouges immatures ayant tendance à être plus gros.

Le nombre de plaquettes dans un volume donné de sang. L’augmentation et la diminution de ce paramètre peuvent signaler des conditions anormales avec excès de saignement ou de coagulation. Elles sont diminuées notamment en cas de leucémie, de maladie hépatique ou lors de certains traitements comme la chimiothérapie. A titre indicatif, le nombre de plaquettes se situe normalement entre 150 000 et 450 000/mm3.

Le volume moyen plaquettaire (VMP), qui reflète le volume moyen de vos plaquettes. Le VMP informe votre médecin sur la production de plaquettes dans votre moelle osseuse.

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas poubliée